groupe de commémoration US de la seconde guerre mondiale en europe.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SS-Standartenfüher Joachim Peiper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jee py

avatar

Nombre de messages : 1629
Age : 54
Localisation : tubize
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: SS-Standartenfüher Joachim Peiper   Mar 17 Nov - 1:41

SS-Standartenfüher Joachim Peiper.


Né à Berlin le 30 janvier 1915 et décédé le 13 juillet 1976 à Traves ( France )
Peiper voit le jour au sein d'une famille bourgeoise qui comporte deux autres fils , Hans-Hasso et Horst Jusqu'en 1933 il pousuit une scolarité normale , mais depuis 1926 et à son adhésion à un mouvement scout , il rêve d'embrasser la carrière militaire.

En septembre 1934 il est promu au rang de Sturmmann. C'est à cette époque qu'il fait la connaissance de Heinrich Himmler , qui l'incite à poursuivre une carrière d'officier supérieur au sein de la SS.
Grâce à Himmler et à Serpp Dietrich , il suivra les cours destinés à former les chefs de la division SS Adolf Hitler,
En novembre 1935 il prête allégence à Adolf Hitler et sert sous les ordres de Sepp Dietrich jusque fin 1938.

Le 04 juillet il est détaché à l'E-M du Reichsführer SS Heinrich Himmler en tant qu'Adjudant. Cela permet à Peiper de se hisser dans les hautes spères du pouvoir et d'être estimé par Himmler en personne.
Il suit Himmler dans ces moindres déplacements et reçoit sont premier commandement lors de la campagne de France le 17 mai 1940. Il est affecté comme chef d'escouade à la 11 Cie de la 1 Div SS Liebstandarte Adolf Hitler avec laquelle il recoit son baptême du feu. Le 21 juin il est rappelé auprès de Himmler pour s'occuper de La Solution Finale.
A partir de juin 1941, Himmler reçoit des mauvaises nouvelles du front de l'Est . Les troupes SS sont mal entrainées et commandées, cela lui permet de mettre Peiper aux commandes de la 1 Div SS Leibstandarte Adolf Hitler vers la mi octobre 1941.
Très vite il se distingue par sa combativité et par le massacre de prisonniers. Durant toute sa progression il est suivit par une unité qui organise l'extermination des juifs.Vers le mois de juin 1942 son unité est envoyée au repos en France.
Le 31 janvier , il est renvoyé en Russie et participe à plusieurs massacres de villageois , mais ceux-ci ne seront jamais prouvés. C'est à cette époque qu'il devient un mythe aux yeux de la propagande Allemande.
Le 17 juillet 1943, son unité d'infanterie blindée est envoyée en Italie afin de participer au désarmement des forces Italienne qui viennent de capituler suite au débarquement allié. Le 19 septembre Peiper brûle le village de Boves et tue 24 villageois suite à la capture de deux de ces hommes . Les 24 villageois seront tués alors que les deux hommes de Pieper avaient été libérés sous condition qu'aucune représailles ne seraient dirigées contre le village.
Sa mission en Italie s'achève en automne 1943 et son unité , forte de 200 chars , retourne sur le front russe en novembre 1943. Le 20 novembre , Georg Schönberger est tué au combat et Peiper prend sa place à la tête du 1 régiment de Panzer SS.Il est alors âgé de 28 ans.
Sa détermination au combat lui vaut la Croix de Chevalier avec feuille de chênes que lui remettra Adolf Hitler en personne. Mais ces attaquent sans tenir compte de la situation tactique entraîne de lourdes pertes en homme et matériel. Au bout de quelques mois de combat , le 1 régiment est réduit à 12 chars en état de marche. Par ailleurs sont régiment se distinguera encore par sa cruauté au combat. Les 5 et 6 décembre 1943 il tue 2280 soldats russes et fait seulement 3 prisonniers.
En mars 44 , son régiment est retiré du front russe et envoyé à Hasselt en Belgique, le temps nécessaire pour remplacer les hommes et matériels.
Après le débarquement de Normandie , son unité est transférée sur place vers le 28 juin et prend directement part à la bataille. Début août son unité son caractère opérationnel car il a perdu plus de 25% de ces hommes et la totalité de ces chars. Début septembre , Peiper est envoyé dans un Hp en Allemangne suite à une dépression. Il y demeurera jusqu'au 07 octobre 1944.
La Bataille des Ardennes

Pour la Bataille des Ardennes , c'est Adolf Hitler lui même qui demande que Peiper soit mis à la tête du fer de lance afin de rejoindre au plus vite les rives de la Meuse ( en trois jours ) Les plans de l'offensive ont été réalisés par le Furher en personne , mais lors de sa prise de connaissance , Peipersignale que la route choisie par la Fürher convient mieux à des vélos qu'à des chars. A cela , le chef d'Etat Major de la 6 armée répondit " Peu importe ce que vous ferz et comment vous le ferez. Tout ce que l'on vous demande c'est d'arriver à la Meuse le troisième jour , fût-ce même avec un seul panzer rescapé"
Il passe à l'offensive le 17 décembre, bousculant les premières lignes américaines. Suite à des chemins impraticables , il passe par Baugnez où il se heurte briévement à une colonne américaine d'observateur d'artillerie, Sur place il massacre 84 prisonniers de guerre américains.Au total , on lui imputera la mort de 362 prisonniers et de 111 civils lors de la campagne des Ardennes.
Après d'autres combat en Allemagne et en Autriche, Peiper est arrêté le 25 mai 1945 alors qu'il essayait d'échapper à la captivité. Il faudra attendre le 21 août pour qu'il soit officiellement identifier.
Le procès de Peiper et de 73 autres haut dignitaires nazi commence le 16 mai 1946. Le 16 juillet de la même année , Peiper est condamné à mort et l'exécution est ordonnée pour le 28 mai 1948. Le 19 mai 1948 sa condamnation est changé en prison à vie qui sera encore changée en 35 ans de prisons en 54. Il est libéré le 22 décembre 1956.
A sa libération il est aidé par le réseau d'entraide aux anciens SS qui le font rentrer comme travailleur dans les usines Porsche. Un des dirigeants n'est autre qu'un ancien capitaine Nazi. Il gravit rapidement les échellons de la hiérarchies , mais rentre en conflit avec le PDG à cause de ces antécédents SS qui mettent un frein à l'expension de sa firme vers les Etats-Unis.
En 1972 , après d'autres déboires avec d'anciens villageois de Boves en Italie , Peiper s'installe à Traves en France où il possède une maison de campagne.
En 1974 il est reconnu par un ancien résistant communiste de la région qui fait un rapport au parti. En 1976 , des tracts sont distribués à Traves dénoncant sa présence. Peiper est accusé d'appartenir à un réseau secret d'entraide aux anciens SS. Il reçoit des lettres de menace. Les autorités envisage de ne pas renouveller sa demande de permis de séjour.

Le 13 juillet vers 1 heure du matin, sa maison est incendiée par des cocktails Molotov. On retrouve dans les vestiges un cadavre carbonisé, officiellement considéré comme celui de Peiper, sans qu'il ait toutefois été possible de l'identifier formellement.
On attribue l'incendie à la résistance.
Revenir en haut Aller en bas
 
SS-Standartenfüher Joachim Peiper
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SS-Standartenfüher Joachim Peiper
» Joachim Peiper ( véhicule ) ?
» Joachim Peiper dans les Ardennes ?
» SS-Ostuf Michaël Wittmann
» Joachim Murat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
82 nd AIRBORNE E.T.O :: Personnages célèbres :: Allemands-
Sauter vers: