groupe de commémoration US de la seconde guerre mondiale en europe.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jozef Gabčík et Jan Kubiš - Tchécoslovaquie

Aller en bas 
AuteurMessage
jee py

avatar

Nombre de messages : 1629
Age : 55
Localisation : tubize
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Jozef Gabčík et Jan Kubiš - Tchécoslovaquie   Ven 10 Aoû - 17:19

Jozef Gabčík et Jan Kubiš - Tchécoslovaquie

Jozef Gabčík



Jozef Gabčík est né en Poluvsie ( Slovaquie actuelle ) le 8 avril 1912.

Après le début de la guerre , il quitte la Tchécoslovaquie pour rejoindre l'Agletterre . Sur place il reçoit un entrainement de parachutiste afin d'être renvoyé dans son pays pour participer à l'Opération Anthropoid.

Jan Kubiš



Jan Kubiš est né en Moravie ( Tchéquie actuelle ) le 24 juin 1913.

Même parcours que Gabčík.

Opération Anthropoid.

Cette opération consiste à éléminer Reinhard Heydrich , second dans la hiérarchie des SS , et est censée déstabiliser le régime Nazi.



Reinhard Tristan Eugen Heydrich est né à Halle ( Saxe) le 7 mars 1904. C'est un officier allemand, criminel de guerre nazi, SS-Obergruppenführer, ( Général SS ). Protecteur adjoint du Reich en Bohême-Moravie.

C'est le bras droit - et successeur virtuel - de Heinrich Himmler et il joue un rôle majeur dans l'organisation de la Shoah.

Aussi cruel qu'assoiffé de pouvoir , Heydrich semait la terreur jusque parmi tout les autres généraux. Himmler lui même s'en méfiait.

L'attentat.

Jozef Gabčík et Jan Kubiš atterrissent à l'est de Prague dans la nuit du 28 décembre 1941 et prennent contact avec la résistance.

À Prague, ils prennent contact avec plusieurs familles et organisations anti-nazies qui les aident à planifier l'assassinat. Plusieurs plans ont été établit , mais leur commandant leur signifie que l'attentat aura lieu à Prague lors du déplacement de Heydrich de son domicile vers le Château de Prague.

Le 27 mai 1942 à 10 h 30 du matin, Heydrich se dirige vers son bureau de Prague sans escorte. Il est seulement accompagné de son chauffeur , le SS-Oberscharführer Klein . Jozef Gabčík et Jan Kubiš attendent près de l'hôpital de Bulovka . Valčik , un autre résistant , fait le guet et préviens ces deux comparses à l'aide du reflet d'un miroir que la Mercédes découverte de Heydrich arrive.

Alors que la Mercédes se rapporche de Gabčík , se dernier se jette devant la voiture et tente d'ouvrir le feu avec sa Sten qui s'enraye. Heydrich demande à Klein de s'arrêter afin d'abbatre Gabčík . C'est à ce moment que Jan Kubiš lance une grenade anti-char sur le véhicule. Celle-ci explose prêt de la roue arrière droite et des éclats traversent la portière et touchent Heydrich. Alors que ce dernier est blessé , il se met à poursuivre ces assaillants avant de s'effondrer.


Voiture de Heydrich après l'attentat.

Heydrich est transporté à l’hôpital Bulovka où il est opéré par les médecins personnel de Himmler. Bien que déclaré hors de danger , il développe une septicémie, à laquelle il succombe le matin du 4 juin 1942.

Juste après l'attentat , la chasse à l'homme commence.

Jozef Gabčík et Jan Kubiš se cachent d'abord chez des familles pragoises avant de se réfugier dans une église avec 5 autres résistants. La Gestapo piétine et n'arrive pas à mettre la main sur eux.

C'est Karel Čurda , un résistant largué depuis l'Angleterre et qui avait une mission de sabotage qui à donné les noms de leur contacts à Prague contre une belle récompense. On parle d'un million de Reichsmarks..

Fort de ces noms , la Gestapo envahit le 17 juin la demeure de la famille Moravec à Zizkov. Mme Moravec se suicide avec une capsule de cyanure. Son fils Ata est embarqué par la Gestapo. Torturé toute la journée et lui montrant la tête de sa mère placée dans un aquarium , il craque et dit ce qu'il sait.

Peu de temps après , les SS assiègent l'église. Il faudra pas moins de 700 hommes pour arriver , au bout de 6 heures de combat , à mettre hors d'état de nuire les 7 résistants. 14 soldats SS seront tués et 21 blessés.

Pour l'identification des 7 résistants , la Gestapo coupe la tête des cadavres et les expose sur une étagère devant laquelle elle fait défiler parents et amis.


Jozef Gabčík et Jan Kubiš

Les représailles sont terribles . Plus de 1000 personnes seront exécutées ou mortes en déportation.

Karel Čurda.



Karel Čurda est né près de Třeboň le 10 octobre 1911 - Membre de l'armée tchécoslovaque en exil , il est parachuté en 1941 au dessus de la Tchécoslovaquie.

Après sa trahison il reçoit l'identité de Karl Jerhot. Sous ce nom, il épouse une allemande et reste jusqu'à la fin de la guerre, un espion à la solde de la Gestapo.

Capturé après guerre, il est pendu pour trahison, le 29 avril 1947.

Revenir en haut Aller en bas
 
Jozef Gabčík et Jan Kubiš - Tchécoslovaquie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jozef Gabčík et Jan Kubiš - Tchécoslovaquie
» quelques variétés de tchécoslovaquie
» Bouton d'un pays qui n'existe plus... (Tchécoslovaquie)
» carte pour la Tchécoslovaquie
» Armée tchécoslovaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
82 nd AIRBORNE E.T.O :: Personnages célèbres :: Divers-
Sauter vers: