groupe de commémoration US de la seconde guerre mondiale en europe.
 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Monument WW2 - Orglande ( Manche - Normandie )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
jee py

avatar

Nombre de messages : 1629
Age : 54
Localisation : tubize
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Monument WW2 - Orglande ( Manche - Normandie )   Sam 14 Juil - 14:12

Monument WW2 - Orglande ( Manche - Normandie )

Plaque dédiée aux 9th et 90th US Infantry Divisions qui ont libéré Orglandes le 16 juin 1944.



Elle se trouve sur le mur d'enceinte de l'église.




Dernière édition par jee py le Sam 14 Juil - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jee py

avatar

Nombre de messages : 1629
Age : 54
Localisation : tubize
Date d'inscription : 09/03/2009

MessageSujet: Re: Monument WW2 - Orglande ( Manche - Normandie )   Sam 14 Juil - 14:42




Pierre Devouassoud

Le 12 avril 2001, la commune de Montebourg rend un hommage à deux jeunes résistants fusillés soixante ans plus tôt sous les murs de l’abbaye.

Ces deux jeunes gens, Pierre Devouassoud et Jean Magloire Dorange - moniteur-aviateur de vingt-neuf ans, est le professeur-instructeur de Pierre à la base de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor).

Ils étaient pilotes tous les deux. Répondant à l’appel du 18 juin du Général de Gaulle, le « Buhara », un bateau de pêche qu’ils ont acheté avec treize autres résistants, quitte le 12 février 1941 au soir, la baie de Fresnaye près de Saint-Cast en Bretagne.

Un bateau en mauvais état qu’ils ont payé très cher, qui tombe en panne et c’est à la grande voile qu’ils traversent la Manche de nuit. Mais à hauteur de Guernesey, au petit matin, un patrouilleur à croix gammée s’approche… Faits prisonniers, les passagers du « Buhara » sont dirigés d’abord sur Guernesey, puis la prison maritime de Cherbourg où ils sont livrés à la Gestapo et enfin la prison de Saint-Lô, antichambre du Tribunal.

L’acte d’accusation est le suivant :

•1 - Quinze jeunes gens, tous de nationalité française, sont accusés d’avoir quitté, en temps de guerre, le territoire occupé par les troupes allemandes, et cela sur un bateau de pêche acheté par la communauté, pour la somme de 40 000 francs.
•2 - D’avoir eu l’intention de se rendre en Angleterre afin d’y aider volontairement les forces rebelles du Général de Gaulle et les armées britanniques, ce qui est considéré comme un crime envers le Grand Reich.
En fait, aucun des quinze prisonniers n’avait parlé, mais c’est sur les lieux même de leur embarquement que la police allemande trouva les preuves de leur engagement.

Malgré les efforts, reconnus par les prisonniers eux-mêmes, du capitaine allemand Rolls, avocat chargé de leur défense, le réquisitoire est terrible : 15 demandes de condamnation à mort. Le Tribunal en prononce onze ! L’avocat plaide à nouveau exaltant le patriotisme qui a inspiré l’aviateur.

La cour prononce sa dernière sentence : peine de mort pour Dorange et Devouassoud, travaux forcés pour douze autres (dont deux – Raymond Carvel et Auguste Zalesky – ne reviendront pas) et sept ans pour le plus jeune, Maurice Queret (16 ans).

Moins d’un mois plus tard, le 12 avril 1941, Pierre Devouassoud et Jean Magloire Dorange sont fusillés sous les murs de l’abbaye de Montebourg près de laquelle le premier avait l’habitude de passer ses vacances quand il était enfant.

Dans la prison de Saint-Lô, Pierre Devouassoud fait envoyer à ses parents une lettre dans laquelle il écrit notamment : « J’estime que j’ai très bien agi et je ne regrette rien. Les conséquences sont évidemment terribles, mais n’oublions pas que mourir pour la patrie est le sort le plus beau, le plus digne d’envie... Ce que j’ai fait, j’estime que c’était mon devoir… »

Arrivés au terme de leur calvaire, ils s’embrassent une dernière fois, se tiennent par la main, font face au peloton d’exécution, les yeux libres, et crient : « Vive la France, vive l’Angleterre » avant que la décharge n’ébranle l’air…

Inhumés d’abord à Ozeville, leurs corps reposent depuis 1945 au cimetière d’Orglandes. ( Wikimanche )


Jean Magloire Dorange

Revenir en haut Aller en bas
 
Monument WW2 - Orglande ( Manche - Normandie )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monument WW2 - Sainteny ( Normandie )
» Monument WW2 - Brevands ( Normandie )
» Monument WW2 - Picauville ( Normandie )
» Normandie 2011
» Monument WW2 - Meautis ( Normandie )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
82 nd AIRBORNE E.T.O :: Musées, Monuments et cimetières :: En France :: Monuments :: Normandie - Manche-
Sauter vers: